Une machine à tricoter en 3D, une idée folle de la société Aaron Rowely, qui souhaite que n’importe qui puisse créer son propre vêtement sans avoir de connaissance particulière en couture.

Diffusant de la fibre plastique, l’imprimante produit un coton blanc a l’aspect très futuriste et plus résistant, plusieurs coloris seront disponibles.

Les recherches sont orientées vers d’autres types de textile comme la soie ou la fibre acrylique.

 

Une technique d’électro-filage qui consiste à mettre en œuvre des polymères par un processus électrochimique, on le retrouve le plus souvent dans le domaine du biomédical.

Il permet de transformer une solution solide, un mélange de polyester (le polymère) et de coton dans le cas de l’Electroloom, en fibre solide de l’ordre du nanomètre en utilisant un puissant champ électrique.

Encore au stade expérimental, mais très prometteur, Electroloom risque de bouleverser le

prêt-à-porter d’ici quelques années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *